Le Parlement fédéral de Belgique demande le retrait immédiat des forces armées azerbaïdjanaises de la région du Haut-Karabakh.

Bruxelles, 2 Décembre 2020

Après le Sénat français et le Parlement des Pays-Bas, c’est la Chambre des représentants de Belgique qui s’apprête à adopter une résolution condamnant l’agression militaire de l’Azerbaïdjan, soutenue par les autorités turques et des mercenaires étrangers, contre les populations arméniennes de la République d’Artsakh, ainsi que les attaques azerbaïdjanaises délibérées contre les civiles et l’usage de bombes à sous-munitions et de bombes au phosphore.

La Fédération Euro-Arménienne pour la Justice et la Démocratie (FEAJD) et le Comité de Défense de la Cause Arménienne (CDCA Belgique) accueillent avec satisfaction le vote sur une résolution relative à la guerre au Karabagh, ce mardi 2 décembre 2020, à la commission des affaires étrangères du Parlement fédéral belge. Cette résolution sera examinée et adoptée prochainement en séance plénière de la Chambre.

La résolution demande clairement le retrait immédiat des forces armées azerbaïdjanaises et de leurs alliés turcs et mercenaires de la région du Haut-Karabakh, conquise par l’usage de la force et la violence. Dans son préambule, la résolution rappelle d’ailleurs qu’outre le droit à l’autodétermination de la population arménienne du Haut-Karabakh, le principe de non-recours à la force constitue l’autre principe de base du groupe de Minsk de l’OSCE qui n’a pas été respecté par l’Azerbaïdjan.

Le statut définitif de l’Artsakh n’étant pas évoqué dans la déclaration de cessez-le-feu signée le 9 novembre, la Chambre demande au Gouvernement belge de soutenir la reprise et l’aboutissement final et rapide des négociations, sous l’égide du groupe de Minsk de l’OSCE, qui devra notamment tenir compte du droit à l’autodétermination de la population d’Artsakh dans l’élaboration d’un compromis sur le statut final du Haut-Karabakh.

Après adoption de la résolution en séance plénière de la Chambre, le Gouvernement belge aura notamment pour tâche d’exiger de la Turquie qu’elle n’interfère plus militairement dans le conflit, qu’elle cesse immédiatement de jouer un rôle déstabilisateur dans la région du Caucase et surtout qu’elle arrête de favoriser le transfert et l’installation de mercenaires et djihadistes syriens vers le Haut-Karabakh, en organisant leur retrait immédiat de la région. Selon la résolution, toute interférence de la Turquie dans la mission d’observation du respect du cessez-le-feu est perçue comme dangereuse pour la sécurité de la population locale. Tout mécanisme de ce type devra être mis en œuvre dans le cadre du groupe de Minsk de l’OSCE.

La FEAJD et le CDCA se félicitent également du fait que la Chambre demande au Gouvernement fédéral de mettre tout en œuvre afin de contribuer, avec ses partenaires européens, à la reconstruction des bâtiments détruits ou endommagés d’Artsakh et pour fournir une aide humanitaire à la population locale et à l’ensemble des familles des victimes et des réfugiées. Le Gouvernement devra soutenir l’envoi d’une mission de l’UNESCO afin de préserver le patrimoine architectural et religieux situé dans les régions d’Artsakh contrôlées aujourd’hui par l’Azerbaïdjan.

Enfin, la résolution s’exprime sur un sujet qui préoccupe tant de familles arméniennes depuis la déclaration de cessez-le-feu, à savoir la libération des prisonniers de guerre. La Chambre condamne donc avec la plus grande fermeté l’exécution de prisonniers de guerre et exige que les auteurs de ces crimes soient poursuivis et punis. Elle propose l’envoie sans délai d’observateurs internationaux pour rassembler les preuves de crimes de guerre, tels la torture et l’exécution de prisonniers.

La FEAJD et le CDCA appellent à présent l’ensemble des parlementaires fédéraux à adopter cette résolution durant la prochaine séance plénière et resteront attentifs à ce que les motions votées soient effectivement mises en œuvre par le Gouvernement fédéral le plus rapidement possible.

European Armenian Federation for Justice and Democracy
Comité de Défense de la Cause Arménienne (CDCA Belgique)

 


Share this article